Le Choeur de Lumière
Le choeur gothique ogival monumental est remarqué par son ampleur
,
il est l'un des plus vastes au nord de Paris
et classé Monument Historique en 1920.
En mai 1940, détruite par un incendie, l'église Saint Jean-Baptiste est incendiée, ruinée :

- le pavement est démonté pour les besoins de l'occupant.
- la reconstruction sera longue et engagée au milieu des années cinquante.

A partir de 1955, la nef et le transept sont restaurés, mais l'ensemble du choeur est fermé au culte et soustrait à la vue par une cloison de briques.
En 1997, l'ultime campagne de restauration qui porte sur la partie orientale de l'édifice s'engage :

- elle s'accompagne de la décision d'y associer un projet de création.

En 1999, dans l'intention d'achever les travaux de restauration, on prit la décision de commander à un artiste de renommée internationale la création d'une oeuvre
qui remodèlerait le choeur gothique dans l'esprit du XXIème siècle. La Direction Régionale des Affaires Culturelles avec Françoise Dubois pensent à Anthony Caro.
C'est un sculpteur britannique abstrait dont le travail se caractérise entre autres par l'assemblage d'objets industriels métalliques de récupération.
L'artiste est invité et foule alors le sol en terre battue, il est subjugué par la lumière qui règne en ce choeur mais aussi ému.

Il fallait un artiste qui n'est pas peur de ce défi.

La mission fut confiée à Sir Anthony Caro en 2000 par le Ministère français de la Culture et de la Communication,
à l'occasion de l'achèvement de la restauration programmée par la Conservation Régionale des Monuments Historiques du Nord-Pas de Calais.
En 2006, a lieu la démolition du mur de briques et signatures du contrat.

Le 11 octobre 2008 a eu lieu l'inauguration du Choeur de lumière.

Dans un dialogue entre architecture, sculpture profane et art sacré, le Choeur de lumière de Caro redonne vie au choeur désaffecté.
Le thème de ce lieu est la création du monde.

Les matériaux présents sont le bois, l'acier et la terre cuite.
Le visiteur n'est pas seulement spectateur.
Il devient au fur et à mesure acteur de la sculpture.
Il est invité à pénétrer certaines sculptures, dans lesquelles on doit entrer pour bien les comprendre, ponctuées d'ouvertures qui permettent d'admirer la vue.
Il faut les parcourir pour en ressentir tout l'impact, le rythme et la trajectoire étant dictés par la structure et ses intervalles.

Histoire d'une commande publique...


Dans le cadre de la restauration du choeur de l'église Saint Jean-Baptiste à Bourbourg (commune de la Flandre maritime)
programmée par la Conservation régionale des Monuments Historiques du Nord-Pas de Calais,
le Ministère de la Culture et de la Communication (Délégation aux Arts plastiques-Direction régionale du Nord-Pas de Calais)
a initié la commande publique "Choeur de lumière" en 2000 confiée à Sir Anthony Caro.

Sur proposition de la municipalité de Bourbourg, le SIVOM de l'Aa (qui réunit les communes de Bourbourg, Gravelines, Loon Plage, Craywick et Saint Georges sur l'Aa)

s'est porté maître d'ouvrage de ce projet exceptionnel.
Cette commande inaugurée le 11 octobre 2008, unique par son ampleur et singulière par son programme, introduit la fonction de baptistère au sein même du choeur.

Elle place désormais la ville de Bourbourg sur la carte de l'excellence artistique et culturelle.
La commande publique du "Choeur de lumière" est composée d'un ensemble de 15 sculptures se déployant sur les 450 m2 du sol, conçu comme socle sur les thématiques de l'eau et la création du monde (genèse).
Le diocèse de Lille a commandé à Anthony Caro un mobilier liturgique qui épouse parfaitement la sobriété de l'autel.

L'implantation est réglée selon un ample mouvement circulaire qui, tout en répondant aux attentes liturgiques et cultuelles,
invite à la découverte de ce lieu.
Le visiteur est invité à vivre une expérience sensible et sensitive, au sein d'un site où se marie de manière exceptionnelle et unique architecture, art et religion.

L'oeuvre pensée pour le lieu, est une proposition majeure tant par la renommée de son auteur que par le programme, l'échelle et la volumétrie de l'édifice.

Cette création signe la réouverture du choeur et sa renaissance après un abandon d'un demi-siècle.
Cette commande résulte d'un partenariat exemplaire entre les collectivités territoriales, l'Etat, le Diocèse et l'association des Amis de Saint Jean-Baptiste,
et positionne l'église de Bourbourg comme un haut lieu de la création vivante, témoin du dialogue entre architecture, sculpture et art sacré.

Ce projet a fait l'objet d'un soutien financier de la part de :

-    L'Union Européenne - Fond Européen de Développement Régional (FEDER)
-    L'Etat : - Ministère de la Culture et de la Communication,
Délégation aux Arts plastiques Nord-Pas de Calais,
Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord-Pas de Calais
-    Conseil Régional du Nord-Pas de Calais
-    Dunkerque Grand Littoral
-    La réserve parlementaire de Monsieur le Député Jean-Pierre Decool
-    SIVOM de l'Aa (maître d'ouvrage)

Cette opération a également bénéficié d'un soutien en mécénat d'entreprises.

Visite du Choeur de lumière :
Visite libre et gratuite (sous réserve d'offices religieux)
Lundi et Dimanche - de 14h à 18h
Du Mardi au Samedi - 9h à 12h et 14h à17h

Visite guidée pour les groupes sur réservations uniquement
Lundi, Mercredi et Dimanche - de 14h à 18h
Mardi, Jeudi et Vendredi matin - de 9h à 12h