Bourbourg en Action

En application de la loi du 27 Février 2002, relative à la Démocratie de proximité, une tribune politique sera publiée trimestriellement sur le site internet de la Ville "Bourbourg.fr".
Cet espace restera vierge lorsque le texte ne nous sera pas parvenu (ou sera parvenu hors délai).
Les opinions exprimées n'engagent que leurs auteurs.

Tribune du mois d'Octobre 2019

Chères bourbourgeoises, chers bourbourgeois,
Il serait indécent de ne pas commencer cette tribune sans une pensée pour Monsieur le Maire de SIGNE (Var) décédé dans l’exercice de sa fonction.
Madame BAUDE et moi tenons à exprimer notre vive sympathie à sa famille et à ses administrés. La violence est toujours inadmissible et je ne peux m’empêcher de me souvenir
de ces effroyables réunions de notre Conseil Municipal où les cultivateurs me jetaient des oeufs, où le «public» jetait au sol tables et chaises, où la Gerndarmerie devait évacuer la salle.
Même pour exprimer un désaccord - en l’occurence l’augmentation des impôts locaux - ce comportement n’a rien à voir avec la démocratie.
Je n’en dirais pas plus car certains acteurs ne sont plus de ce monde. Mais d’autres se reconnaîtront.
Nous sommes donc entrés dans les six derniers mois du mandat puisque les 15 et 22 Mars 2020, vous désignerez un nouveau Conseil Municipal. Le projet essentiel de ce mandat,
la réhabilitation et l’extension du Centre Socio-Educatif est désormais sur les rails et se poursuivra tout au long de l’année prochaine. Ce sera une très belle réalisation, retenue par le Conseil Régional d’une part, part le Conseil Départemental d’autre part dont la subvention proposée (400000 euros)paraît insuffisante. Avec Monsieur le Maire, je compte sur Bertrand RINGOT et Paul CHRISTOPHE pour l’améliorer.
Sous la double présidence de Madame WATELLE et de Monsieur Anthony BROCVIELLE, notre comité pour le développement économique et touristique de Bourbourg poursuit ses travaux. J’ai noté récemment que LOON-PLAGE applique désormais un abattement sur la taxe fonçière des propriétés bâties à usage de magasins et de boutiques et, de ce fait, ne dispose plus de cellules commerciales vides.
Pour ma part, j’ai suggéré la réalisation d’une aire de camping-cars proche du centre ville de manière à booster le commerce local. Etant allé me rendre compte de l’avancée des travaux - qui est réelle -sur le site Betafence (ancienne tréfileries), j’ai jeté un regard épouvanté sur l’ancien château BALY - une ruine - et la forêt vierge qui l’entoure. J’ai pensé avec tristesse aux individus qui se sont couchés au sol, empéchant le passage des engins de démolition alors que j’avais signé le permis de démolir. Que d’occasions perdues!
Je vous donne rendez-vous dans trois mois pour ce qui sera sans doute ma dernière publication. Entretemps, je vous souhaite un automne agréable et la satisfaction de vos souhaits les plus chers.

Texte communiqué par
Michel NICOLET au nom du groupe minoritaire «Bourbourg en Action»